La fédération PS95 soutient la réforme des rythmes scolaires

15 février 2013 par bouffemont

La jeunesse est la grande priorité du gouvernement de François Hollande et conformément à ses engagements, c’est aujourd’hui une réalité avec la «  refondation de l’Ecole de la République »

En ce jour où deux syndicats (SNUIPP et PEGC) ont appelé les enseignants de l’école primaire à faire grève, la fédération du PS95 rappelle son soutien à la réforme des rythmes scolaires.

Le cœur du projet est l’intérêt de l’enfant. Les voix sont unanimes pour reconnaître que les journées sont trop chargées, et que les élèves doivent pouvoir bénéficier d’un temps de travail plus adapté à leur rythme biologique.

Nous nous souvenons de la mobilisation qu’avait engendrée chez les enseignants le passage à la semaine de 4 jours, quand, dans le même temps, les programmes se densifiaient, contraignant les enseignants à faire plus sur moins de temps. Au détriment des enfants, qui subissaient des journées d’école plus intenses, et rentraient chez eux le soir, épuisés.

Par ailleurs, le ministre de l’éducation nationale l’a rappelé, cette réforme n’augmente pas le temps de travail des enseignants, qui reste à 108 h mensuelles.

Il va même plus loin dans la revalorisation du métier en annonçant une prime annuelle de 400€, quand la précédente majorité avait pour programme d’augmenter la charge de travail des enseignants sans aucune contrepartie financière.

C’est pourquoi il est impératif de maintenir la concertation avec les enseignants, et de continuer à faire preuve de pédagogie pour convaincre les français du bien-fondé de cette réforme. Aussi, la fédération du PS95 organise dès maintenant des rencontres avec les différents partenaires éducatifs locaux, fédérations de parents d’élèves, syndicats d’enseignants, syndicats d’étudiants, associations d’éducation populaire.

Rachid Temal, Premier secrétaire Fédéral,

Corinne Brami, Secrétaire fédérale à l’éducation et à la culture,

Thierry Garcin, Délégué fédéral aux parents d’élèves

Jérôme Haine, Délégué fédéral aux relations avec les enseignants,

Jérôme Lucchini, Délégué fédéral à la réussite éducative,

Edouard Portal, Délégué fédéral à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Pour  tous contacts : Joel Motyl  ( 06 74 97 74 76) jmotyl@ps-95.fr

Où voter pour les primaires à Bouffémont ?

11 septembre 2011 par bouffemont

À Bouffémont, participez aux primaires !

11 septembre 2011 par bouffemont

tract_primaires_Rbouffemont

SIGNEZ LA PETITION : Le pacte de compétitivité c’est non, trois fois non !

9 février 2011 par bouffemont

Les propositions d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, appelées « pacte de compétitivité » sont inacceptables et constituent une menace considérable sur notre modèle social et démocratique.

NON nous n’acceptons pas l’austérité salariale et la flexibilisation du marché du travail.

SIGNEZ LA PÉTITION : Le pacte de compétitivité c’est non, trois fois non !

Les salaires ont déjà connu une quasi stagnation pour une grande masse des salariés et même -singulièrement en Allemagne, mais aussi en France- pour certains un recul. Il faut au contraire engager une politique de revalorisation salariale et garder l’indexation salariale sur l’inflation dans les pays où elle existe. Le décrochage risque de provoquer un cataclysme et un appauvrissement généralisé de la population.

NON, nous n’acceptons pas l’allongement de l’âge de la retraite et son évolution systématique en fonction du vieillissement.

Inutile de rappeler le mouvement et la mobilisation des français qui veulent défendre le droit à la retraite à 60ans, que nous voulons restaurer. Déjà le passage à 62 ans est inacceptable mais là c’est 67 ans qui est prôné, au nom de l’alignement au modèle « vertueux » de l’Allemagne, qui de surcroit à une démographie en déclin ! La conséquence de ce genre de décisions est l’apparition massive de retraités pauvres et des masses de salariés fatigués usés.

NON, nous n’accepterons pas que l’interdiction de déficits soient inscrits dans la constitution.

Seul le peuple souverain, son parlement peuvent décider selon les circonstances économiques des choix budgétaires adaptés aux situations. Parfois il faut investir et dépenser pour en recueillir ultérieurement les fruits, même en termes d’équilibre budgétaire. Inscrire dans la constitution un cadre contraignant est la négation de la démocratie et l’asservissement à un dogme.

C’est donc trois fois NON ! (…)

>> SIGNEZ LA PÉTITION !

La réforme préparée par le Gouvernement concernant les régions et les départements est une contre-réforme antidémocratique et mettant en danger le service public local !

15 avril 2010 par bouffemont

On ferait des économies dit le Gouvernement. Or il faut savoir que le financement du personnel qui travaille pour l’Élysée coûte 2 fois plus que la totalité des indemnités des élus locaux en France.
Et surtout : le Gouvernement veut asphyxier les collectivités locales en supprimant la taxe professionnelle, véritable cadeau aux entreprises, et en compensant très partiellement ces sommes aux collectivités qui la percevaient.
Les collectivités ne pourront plus assumer les subventions aux associations culturelles, sportives ou qui font de l’accompagnement social, sauf à augmenter d’une façon importante les impôts des ménages.

Nous proposons au contraire :
La promotion d’une véritable égalité territoriale, grâce à un système de compen-sation organisé par l’État entre les territoires pauvres et les territoires riches.
Une participation équilibrée des ménages et des entreprises aux efforts de solidarité territoriale.
La garantie de ressources suffisantes et durables pour assumer les missions de service public local.
L’approfondissement de la démocratie locale, avec le rapprochement du citoyen des pouvoirs publics, le respect de l’exigence de parité et l’octroi du droit de vote aux étrangers lors des scrutins locaux. Lire la suite de cet article »

L’élection régionale à Bouffémont. Gauche : 62,03%. Droite : 37,97%

15 avril 2010 par bouffemont

Dans les quatre villes du canton : Attainville, Bouffémont, Domont et Moisselles, la gauche devance la droite. À Domont où Jérôme Chartier est député-maire, J.-P. Huchon obtient 51,55 % des voix et Valérie Pécresse, 48,45 %.

Première arrivée du Francilien en gare de Bouffémont !

4 janvier 2010 par bouffemont

Nous le disions dans notre précédent bulletin : « améliorer les transports en Ile-de-France : ça commence maintenant! ». Samedi 12 décembre 2009, le premier Francilien, le train du futur, arrivait en gare de Bouffémont.

En cette fin d’année, il va commencer à rouler sur notre ligne. Au fur et à mesure des livraisons de nouvelles rames, vous le rencontrerez de plus en plus souvent. En juin 2010, il occupera tous les créneaux
horaires sur une des destinations de la ligne H…
Maintenant que la Région Ile-de-France a pris la direction de nos transports publics, le changement commence à devenir concret !

Les Socialistes de Bouffémont soutiennent Didier Arnal, Président du Conseil Général du Val d’Oise.

27 décembre 2009 par bouffemont

Suite à une campagne agressive, portant principalement sur des enjeux municipaux, l’élection cantonale partielle qui s’est déroulée le 27 septembre dernier à Argenteuil Est a porté au sein de l’assemblée du Conseil Général du Val d’Oise, un nouveau Conseiller Général, M. Philippe Métézeau. Immédiatement, la droite départementale sautait sur l’occasion pour espérer récupérer ce qu’elle estime être sa propriété inaliénable: la présidence du Conseil Général. Cette présidence, qu’elle a assumée pendant 40 ans sans partage, mais surtout sans éclat et sans ambition pour les Valdoisiens.
Au regard des institutions, ceci ne remet en aucun cas en jeu, la légitimité du mandat que les Valdoisiens ont confié à Didier Arnal en mars 2008. Des exemples analogues dans d’autres départements (Gironde, Allier) le confirment s’il en est besoin.

Lire la suite de cet article »

Les socialistes de Bouffémont se félicitent de l’ouverture de la 5e classe à l’école maternelle des Hauts-Champs.

25 décembre 2009 par bouffemont

Les Socialistes de Bouffémont se réjouissent de l’issue du combat mené par les fédérations de parents d’élèves de Bouffémont pour obtenir l’ouverture de la classe promise l’année dernière. Cette 5e classe très attendue, permettra enfin à chacun, enfants et enseignants, de retrouver des conditions favorables d’apprentissage.
Lire la suite de cet article »

La gendarmerie de Domont s’agrandit !

22 décembre 2009 par bouffemont

Jusqu’en l’an 2000 la sécurité dans le canton de Domont était organisée tout autrement. La petite brigade de gendarmerie (une douzaine de gendarmes) implantée dans une modeste maison de Domont avait pour mission d’intervenir sur les territoires de Bouffémont, Moisselles, Attainville et Piscop.
Lire la suite de cet article »